Pourquoi faire du personal branding au sein de son entreprise ?

Fév 19, 2021

Le monde a changé. Aujourd’hui, les utilisateurs se tournent de plus en plus vers des marques qui produisent du contenu sincère, humain et non pas uniquement commercial. La tendance va vers une communication plus éthique, responsable et soucieuse du monde qui l’entoure. Dans ce contexte, le personal branding, en permettant au dirigeant de l’entreprise et à ses équipes une prise de parole plus personnelle et souvent plus suivie, est une arme à ne pas négliger.

Le digital prend de plus en plus de place dans notre quotidien

La situation sanitaire n’a fait qu’accroître ces usages. Les technologies s’améliorent, les appareils numériques sont de plus en plus nombreux. Pour les jeunes, le temps moyen d’utilisation sur son smartphone est de 4 heures, un chiffre considérable. Nous capturons et affichons chaque instant de notre vie sur les réseaux sociaux. Et dans ce monde où chacun use jusqu’à la dernière minute de sa liberté d’expression, le personal branding a trouvé sa place.

Qu’est-ce que le personal branding ?

Le personal branding consiste à prendre la parole soi-même pour promouvoir sa marque, défendre ses droits, ses valeurs et convaincre de ses compétences. L’image d’une entreprise, c’est souvent avant tout celle de son ou ses dirigeants. Ceci est d’autant plus vrai pour les TPE, PME ou startups. Cet espace de parole constitue une très belle opportunité pour les entreprises :

– D’une part en communication interne : elles ont la possibilité d’écouter et partager les remarques de leurs collaborateurs.trices et de les fédérer en créant un sentiment d’appartenance.

– D’autre part, pour mettre en avant les savoir-faire des équipes. Les dirigeants.es et salariés.ées sont les premiers ambassadeurs de la marque. Un.e collaborateur.trice satisfait communiquera facilement sur les qualités de son entreprise et sur son travail.

– Enfin, c’est un moyen de créer une proximité avec ses prospects et de faire du storytelling (raconter les valeurs et l’histoire de l’entreprise).

Le personal branding, pour donner confiance et briser des tabous

L’objectif premier est de rassurer les utilisateurs quant à la qualité de vos produits et services. Le personal branding permet d’instaurer, avec le temps, une relation de confiance et de dialogue. Cela permet aussi de montrer la dynamique de l’entreprise. Avec le désir de sincérité, l’engagement des utilisateurs est de plus en plus prononcés et a entrainé l’émergence de mouvements comme #Metoo #blacklivesmatter #stopalaprécaritémensuelle #FreeOuïghours. Les marques s’humanisent et s’engagent.

@Respire, une marque de déodorant bio, l’a très bien compris et s’est démarqué des géants cosmétiques par le personal branding sur LinkedIn et une vidéo storytelling publiée sur le compte de la consciencieuse et créatrice Justine Hutteau. Avec moins de 500 relations, sa vidéo a été vue plus de 2 millions de fois. Un pari plutôt réussi !

Le profil personnel, souvent plus puissant que la page d’entreprise

Sur des réseaux comme LinkedIn, Facebook ou Instagram, les internautes ont toujours plus tendance à écouter la parole d’une personne physique que celle d’une organisation. D’ailleurs, il est fréquent que le nombre de followers d’un profil de chef.fe d’entreprise soit beaucoup plus important que celui de la page de sa structure.

Profil et page : 2 outils complémentaires

Mieux utiliser votre profil personnel ne veut pas dire que communiquer sur la page de votre marque ne sert à rien. En fait, ces 2 types de contenus sont complémentaires. Vous avez tout à gagner à publier des infos institutionnelles, commerciales, corporate ou événementielles sur la page de votre entreprise, en les associant avec des posts d’opinion et de partages d’expérience sur votre profil personnel.

Vous avez envie de faire du personal branding mais vous n’avez pas le temps ? Pas de panique, ça tombe bien, nous avons déjà l’expérience et le savoir-faire.

Suivez-nous

Agence OOK Communication

antoine[a]ook-communication.com

35000 Rennes

Mentions légales & cookies - Crédits : ook communication